Groupe de Réflexion, une question de gauche.

Au détour de mes lectures matinales, une chronique de Michel Onfray qui m’interpelle pas mal :

http://pagesperso-orange.fr/michel.onfray/Chronique_mai10.htm

Pour ceux qui n’ont pas l’envie (ou le temps) de parcourir le texte disons qu’Onfray avance l’idée que la pensée de gauche privilégie les déterminismes positifs (l’éducation, enseignement, pédagogie, etc.) aux déterminismes négatifs qui inhibent le libre arbitre (déterminisme social, déterminisme culturel, etc.)

Si je pense que cela est vrai, je n’arrive pas à jauger dans quelle mesure, ou, dit dans un langage compréhensible pour ceux qui ne vivent pas dans ma tête : quel rapport avoir avec les déterminismes négatifs ? Tenter des les niveler ? N’est ce pas une des définitions du communisme primaire ? Tenter des les optimiser ? N’est ce pas une pensée capitaliste ?

Et que penser de la dernière phrase du texte ?

C’est déjà une punition bien assez grande d’être une petite âme, pour quelle raison ajouter du mal au mal ?

Bref je suis tout mêlé dans mes convictions 😉

Au plaisir de vous lire.

Julien

About

View all posts by

Laisser un commentaire