Salò, les 120 jours de Sodome, Pier Paolo Pasolini, 1976

Bonjour les jeunes !

Arrgh le grand film que voilà ! A tel point d’ailleurs, que si vous voulez vous le procurer vous devrez quitter la torpeur moite du rayon Cinéma Gay et Lesbien, pour aller jusqu’aux austères Films Classiques et Cinéma Chiant. Entre De Sica et Rosselini (deux réalisateurs névrotiques particulièrement pénibles engendrés par une Italie mortifiée par la libération) vous trouverez Pier Paolo Pasolini et sa kyrielle de films bizarres.

Si vous avez pris cinq secondes (ou une minute pour les plus lents d’entre vous) pour lire le synopsis, vous aurez compris que Salo ne traite pas d’homosexualité, et je vais tacher de répondre à la question qui se forme déjà dans les tréfonds brumeux de votre lobe post pariétal : Mais, par tout les Saints du Saint Suaire, pourquoi nous assaille t’il les nerfs optiques avec ce film ?

Et bien tout d’abord, parce que si le sujet de Salo n’est pas la relation entre personnes du même sexe, il n’en propose pas moins une vision de l’homosexualité novatrice et presque nimbée de perfection. Je m’explique :

Pour un film du milieu des années soixante dix, il est plutôt remarquable de voir une mise en scène qui place les relations homosexuelles au même niveau que les relations hétérosexuelles. Si le film traite de dépravation, il en exclut l’homosexualité, en vide le caractère sulfureux en la noyant dans un flot assez abject de sévices sexuels. Au bout d’une demi heure environ de projection, le sexe des personnages n’importe presque plus tant les choix des tortionnaires se fait avec naturel et évidence. Le pastiche systématique des référents (mariages, fêtes religieuses…) déplace la cible du blasphématoire et place l’homosexualité du coté des foyers d’identification, du coté des choses connues et presque normales.

A ce sujet, la seule scène effleurée par une once de romantisme, se passe entre un des tortionnaires et un jeune homme. C’est d’ailleurs un des rares moments de répit que nous offre le film.  Parce qu’il faut bien admettre que, même s’il a pas mal vieillit, Salo est une espèce de ovni terriblement violent et particulièrement difficile à voir (un des cercles du film est celui de la merde) et qu’il faut se préparer à être un peu à écoeuré voire choqué.

Ne vous arrêtez, si d’aventure vous le voyiez, au coté spectaculaire et peu ragoûtant, car à mon avis Salo vous questionne directement sur ce que vous, vous pouvez voir, il met aussi en place une série d’image et d’allégorie très engagées politiquement qui sont finalement assez touchantes. Mais vous pouvez aussi le projeter lors d’une de vos soirées « Satanisme et Urologie » en vous roulant dans les restes moisis d’un poulet dûment égorgé, fermement ligotés par une créature interlope que vous payez grassement pour s’occuper de vous et de vos névroses masochistes, mais à mon avis on perd un peu de l’intérêt du film….Y’a plus de jeunesse !

About

View all posts by

17 thoughts on “Salò, les 120 jours de Sodome, Pier Paolo Pasolini, 1976

  1. Je l’ai vu ce film … et moi j’ai bien aimé le côté cracra justement … j’aime bien voir jusqu’où j’peux aller … tester mes limites quoi … (des fois, j’vais même sur certains site scato, pour voir si je kiffe ou pas) … et j’ai bien aimé le film, aussi parce qu’on y voit plein d’gens à poils quand même ….. mais c’est quoi les allégories rigolotes auxquelles tu fais allusion ? :s

  2. Tu dois être un fan de Gaspard Noé alors ! C’est le genre de mec qui questionne pas mal jusqu’où tu es capable d’aller !

    Les allegories ne sont pas fondamentalement drôle, mais bon, Pasolini a détourné le roman de Sade (je n’ai pas été capable de le lire, trop dégeu) pour lui donner une valeur politique : la représentation du fascisme est claire. Donc du coup, toutes les séquences peuvent être interprétées comme une illustration des sévices que génére une société totalitaire sur sa jeunesse. J’aime particulièrement la scène du mariage qui me parle vraiment beaucoup

  3. et c’est quoi le fascisme en fait ? … nan parce que j’entends souvent le mot … ça a l’air franchement pas bien … (bon et donc on peut assimiler ça aux tortures de salo) … mais c’est quoi au fond le fascisme ? … enfin pour toi, j’aime bien quand t’explique avec tes mots à toi

  4. (Gaspard Noé …. nan, j’le connaissais pas … bon en même temps vu ma culture littéraire, c’est pas très étonnant … mais c’est bien, au moins toi tu lis les livres pour moi ^^ … et comme ça je peux me faire aussi ma ptite culture à moi !!)

  5. Bon, Gaspard Noé c’est un réalisateur : il a réalisé Irreversible, Seul contre Tous, Carné, etc. .Si t’as 1h30 et que tu veux te tester, regarde un de ces films.

    Ben le fascisme c’est le mouvement politique d’originie italienne (début des années 20) qui va culminer avec la marche sur Rome et la prise du pouvoir par Mussolini en 1921 jusqu’à la chute de l’Allemagne en 1945.
    C’est un mouvement ultra nationaliste, militaire, violent, xénophobe et liberticide : tout le monde doit marcher dans le même sens, on abandonne le concept de liberté individuelle et on assassine tout forme d’opposition.
    C’est globalement un appauvrissement de la pensée. Alors, comme tout le temps, il peut y avoir du bon (comme dans tout nationalisme) mais rapidement on s’aperçoit que le pouvoir se centralise autour de quelques individus qui exploitent et malmènent la population.

    Pour ta culture générale, Salò (qui est le premier titre du film) est le nom de la « République » que mis en place Mussolini après son arrestation (en 43 il me semble) et qui se veut une libération pour l’Italie. C’est une nouvelle version de la doctrine fasciste …
    alors heureux ?

  6. d’accord … nationalisme … ouais en fait l’extrême droite française qui reprends la théorie du Nationalisme (même un peu beaucoup LOOOOL xD) … elle est pas du tout libérale en fait … :s … j’avais toujours pensé qu’on appelait ça « extrême droite » parce que c’était de l’ultra ultra libéralisme, que la liberté individuelle était la seule valable, et qu’on pouvait écraser autrui sans problème (au nom de cette liberté individuelle) … mais en fait c’est pas trop ça on dirait l’extrême droite … (enfin l’extrême droite française, parce que j’en connais pas d’autres … xD) … nan bein merci … c’était juste pour avoir les idées claires, parce qu’on traite tellement les gens de fascistes à l’emporte pièce … qu’on sait plus trop c’que ça veut dire … ^^

  7. ah oui … alors irreversible … on m’a dit qu’la première scène est choquante … j’ai jamais encore regardé … mais ça attise ma curiosité !!!… même des gros durs m’ont dit qu’ils étaient choqués xD … comme quoi !!!

    1. Pour Irréversible : plusieurs scènes sont choquantes, et il dommage que la majorité des gens s’arrêtent à cette représentation directe de la violence, parce que le message général du film est bien plus dur encore !

      Le fascisme et l’extrême droite sont finalement assez différentes. En France l’extrême droite porte relativement mal son nom dans la mesure où elle est nettement plus nationaliste que libérale (elle est économiquement moins à droite que l’UMP par exemple).
      Une des différences fondamentales est le rapport à la démocratie : le fascisme est anti-démocratique car c’est une forme de dictature ou plus précisément une oligarchie militaire. Donc souvent fascisme veut dire anti-démocrate ou gros pas méchant, c’est surtout une manière relativement prégnante de marquer une vive antipathie à l’égard de quelqu’un qui se tond sur une base régulière (le fasciste est rarement chevelu …)

  8. LOOOOOOOOOOOOOOOOL … bon je viens d’le voir … irreversible … (j’ai pas vu le dernier quart d’heure, vu que je l’ai regardé sur MégaVidéo et que je suis pas abonné à mégavidéo) … alors moi c’qui m’a le plus choqué, c’est le sexe partout … (dans les fêtes, dans les bars …) très belle image des pédés, … j’ai jamais vu un truc aussi glauque dans la réalité … ça fait peur si c’est comme ça la vraie vie des homos … (moi c’est + ça qui m’a choqué) .. après quand il le tabasse à coup d’exctincteur, ça va … j’ai trouvé ça assez cool même … et bon je taierai mon avis sur la scène du viol … xD … mais c’est quoi pour toi le message général du film ? … :s …. (pour moi ce s’rait qu’les hommes sont méga glauques quand même !!! … mais bon, j’ai souvent un avis un peu léger sur c’que j’vois)

  9. bon après, j’ai pas vu le dernier quart d’heure … ptet que ça m’aurait aidé à comprendre l’intérêt du film … parce que moi j’ai juste vu sexe, alcool, drogue, violence, viol … j’me demande quel plaisir en a retiré le mec qui l’a violée … je trouve ça assez terrible qu’y’ait des gens qui ont besoin de cette violence là pour jouir … c’est assez flippant !!!

  10. en fait c’que j’adore dans ce genre de film … c’est qu’après l’avoir vu … j’ai l’impression d’être un chic type xD … je sais c’est idiot … mais ça m’fait du bien … ça m’réconforte un peu !!

  11. ah bein zut … (j’peux pas … j’ai que 72 minutes sur Mégavidéo … comment j’fais ?) …. je viens de voir Carne et Seul contre tous … super noir aussi … et manque de bol, j’ai pas pu voir le dernier quart d’heure du film … xD … je saurai jamais c’qui s’passe … s’il va butter sa fille et lui … parce que ça a coupé juste au moment où il la saute … (super glauque quand même … misère du monde, bonjour !!!) … bon bein tant pis .. j’resterais sans comprendre xD … (en même temps c’est tellement dégueu, que je sais pas si j’ai envie vraiment de comprendre)

  12. bon, j’ai pu voir la fin de Seul contre tous … (xD .. c’qui est bien c’est qu’on s’y attend pas … et là on se dit … heureusement qu’j’ai pas un père qui est amoureux d’moi xD ….. bon c’est pas qu’j’ai pas envie d’tomber amoureux d’mon père, mais bon … j’me demande comment je réagirais si jamais c’était l’cas … xD) ….. bon par contre pour irreversible … rien à faire, … j’ai essayé d’débranché ma box comme ils ont conseillé .. mais ça marche pas … et il est que sur mega video ce film xD … tsss … tant pis pour ma gueule

    (ah par contre, à la place, j’ai regardé des interviews de Gaspar Noé … et comment dire ? … ça rassure quand même … on voit que c’est qu’un film … mais punaise, il est ‘achement bon … parce qu’on y croit quand même … et ça dégoute pas mal des fois !! … et finalement, ouais … j’l’aime bien ce réalisateur … ses itw sont assez comiques en + ^^)

Laisser un commentaire